Les mites de Paris

Viele verschiedenen Nachtfalter auf einer Wandtafel. Darunter die kleine Gamma-Eule.
Papillons ou mites? C’est la question.

Je me suis vraiment bien amusée devant la télé lors de la finale de la Coupe d’Europe : quel spectacle que ce papillonnement impossible à maîtriser au cœur de Paris! Une part de nature indomptable!

Les journalistes, sur le terrain, ne s’intéressaient plus qu’à la malédiction que représentaient ces mites. Ce n’est qu’ensuite, lors d’une interview au quotidien Süddeutsche Zeitung que Thomas Schmitt a expliqué qu’il s’agissait de magnifiques papillons de nuit, attirés par les projecteurs et les encarts publicitaires lumineux du stade de Saint-Denis.

Il faut certes être un expert en insectes pour connaître l’espèce précise et son rôle dans la dispersion des fleurs mais aussi dans la nourriture des chauves-souris et celle des oiseaux.
Autrefois à l’école, sur les tableaux de science naturelle accrochés aux murs, nous découvrions la grande diversité des papillons de nuit. Sur la planche précieuse que je possède, le petit spécimen brun est la fameuse mite de la Coupe d’Europe (le 3ème à partir du bas sur la rangée du milieu).

Et en allemand: Paris hat die Motten



Liebe Fans meiner Fotos, ich freue mich, wenn euch das eine oder andere Foto so gefällt, dass ihr es von meiner Website herunterladen möchtet. Allerdings sind alle mit ©Copyright geschützt. Darum fragt mich bitte per E-Mail vor jedem Download. Elke Brüser

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.