Petite corneille affamée

Une corneille mantelée se rpmène sur notre balcon
Promenade sur la rambarde du balcon

Dans notre jardin au cœur de Berlin où il y a de vieux arbres et des recoins encore sauvages on ne trouve pas seulement les mésanges charbonnières et les bleues de même que le grimpereau des jardins, la fauvette à tête noire, le rouge gorge et la sittelle, mais en plus les oiseaux de proie, les pies et les corneilles mantelées.

Un couple de corneilles mantelées apparait régulièrement sur mon balcon et cherche à manger. Récemment ils sont venus avec leurs petits, visiblement affamés, et se sont installés dans le mélèze près de la maison. Ainsi j’ai pu les photographier sans problèmes.

Deux corneilles mantelées sont assises sur une branche
A la recherche de nourriture dans un mélèze

Ils s’y étaient installés pour chercher de la nourriture au milieu des branches. Mais en même temps ils faisaient des appels de mendicité.

Je ne savais pas que les jeunes montrent une gueule aussi rouge en mendiant. Ce comportement de mendicité est un très bel exemple pour un stimulus clé (« Schlüsselreiz »), qui invite les parents à nourrir leurs petits.

La rouge gorge comme stimulus clé pour les parents

 

Nebelkrähe | Corneille mantelée | Hooded Crow | Corvus cornix

Et en allemand: Hungriges Krähenkind


Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.